Un militant LGBT violé et torturé à Marseille

10-03-17

zak

Notre collègue, militant LGBTQI et membre de TransHomosDz, a été violé, battu et séquestré pendant 48 heures. Il ne serait probablement plus parmi nous, aujourd’hui, si la police n’était pas intervenue pour le libérer de ses ravisseurs.

Nous condamnons vivement ces violences barbares daignent d’un autre age et assurons à Zak notre soutien fort et indéfectible durant le processus de convalescence physique et mentale mais aussi durant le combat de justice qu’il va mener.

Zak se remet doucement des stigmates physiques que son agression a provoqué mais aura besoin de temps pour soigner ses blessures psychologiques car celles ci sont encore plus profondes et dévastatrices.

Nous nous tenons actuellement auprès de Zak et reviendrons dans quelques jours avec son témoignage du calvaire qu’il a vécu.