Communiqué du 18 Novembre 2015

12-01-16

Le 16 novembre 2015 a été mis en ligne, dans les réseaux sociaux algériens, une vidéo montrant une agression d’une extrême violence physique et verbale à l’égard d’une femme Trans Algérienne.

Les personnes qui ont filmé ces scènes atroces n’ont pas hésité à légitimer et glorifier ces actes barbares dans leurs commentaires et publications. C’est la raison pour laquelle, nous ne publierons pas cette vidéo dans l’état et procéderons plus tard au filoutage de son visage.

Les premières informations qui nous arrivent et qui restent à vérifier sont que cette femme s’appelle ” Madona” et que l’agression s’est produite dans une banlieue d’Alger Ouest. Deux individus l’ont emmené en véhicule et déposé de manière prémédité à cet endroit (propos confirmés par la victime elle même dans la vidéo). Nous reviendrons avec plus d’informations dès qu’elles seront en notre disposition.

Nous condamnons fortement ces agressions caractérisées ainsi que cet affreux silence qui les a accompagné. Cette violence met au défit toutes les organisations et individus qui luttent pour les droits humains dans notre pays.

C’est pourquoi, nous appelons toutes les organisations de défenses de droits humains ainsi que celles de défenses des droits des femmes, les militants qui agissent dans la société civile algérienne ainsi que tous les citoyens et citoyennes qui refusent d’êtres complices de ces actes barbares et indignes à se mobiliser pour que cette victimes et toutes les autres qui sont quotidiennement dans sa situation, puissent enfin vivre libres et en sécurité. Le silence et l’immobilisme sont coupables !

Par ailleurs, nous appelons l’état algérien à assumer son devoir de protéger ses citoyens et qui lui est imposé par notre constitution.

Nous réclamons l’ouverture immédiate d’une enquête judiciaire afin de rendre justice à la victime et mettre hors d’état de nuire ses bourreaux.